W(e) Talk, 2e édition

W(e) Talk, 2e édition le 30 mai à l'Archipel à Paris/Crédit photo wetalk-community.org

 

L’appel à candidatures est lancé depuis quelques jours. « Faites entendre votre voix » pour faire partie de ces modèles féminins 2015 qui prendront la parole le 30 mai à l'Archipel à Paris.

 

C’est la deuxième édition de W(e) Talk, cet événement qui célèbre « l’action au féminin pluriel ». Le thème de l’an dernier était « Ne pas faire siennes les limitations des autres ». Cette année, les femmes qui seront mises en avant lors de cette initiative viendront se raconter sur le thème « Elles réinventent le(ur) monde ». Vous avez jusqu’au 15 avril pour tenter votre chance ou bien proposer la candidature d’une autre.
 

Le pari de la participation active

Et c’est une nouveauté, choix assumé de l’équipe qui a voulu « faire le pari de la participation active ». « Tout un chacun est invité à proposer des profils de femmes qui réinventent leur réalité, dans tous les secteurs d’activités et toutes les sphères qu’elles soient professionnelle, familiale, associative, universitaire... ». Un seul critère affiché : « la pertinence de l’action entreprise et l’énergie dégagée ». Ces femmes peuvent avoir des origines sociales diverses et variées. Elles peuvent venir de tous horizons et secteurs professionnels. Et c’est même recommandé.


3 ambassadrices
Pour cette nouvelle édition, trois ambassadrices ont répondu présent à l’appel des organisatrices. Il s’agit d’Anne Ghesquière, fondatrice du magazine FémininBio.com, Rokhaya Diallo, journaliste et essayiste et enfin Ness Boubekri, journaliste et animatrice de télévision.
 

« Fatiguées de l’uniformité des success story au féminin »

Derrière « W(e) Talk women empowerment event », il y a 4 autres femmes. Esra Tat, Nathalie Lafrie, Jehan Lazrak-Toub et Alix Heuer. Toutes « fatiguées de l’uniformité des success story au féminin » ressassées et remâchées par les grands medias. Et les organisatrices de préciser que ce rendez-vous n’est évidemment pas fermé aux hommes !

Chloé Juhel

Dernière minute


La chronique du Tocard

  • La chronique du Tocard. Quand on veut on peut : Toz

    Beaucoup de ceux qui sont bien nés, pas tous heureusement, qui ont réussi, non pas grâce à leur sueur mais grâce à leur pedigree de privilégiés de l'existence surkiffent les Bicots de banlieue d...

    LIRE SUITE Tous les articles de la rubrique Economie»

Edito