Une appli pour les cheveux afro

www.nappyme.com

 

« Nappyme » est un projet communautaire qui permet aux femmes aux cheveux afro de s’échanger des services de coiffure et autres soins de beauté entre elles. Il sera mis en service d’ici quelques jours. 

 

Le terme est issu du mouvement afroféministe. Il est utilisé par celles qui revendiquent le port du cheveu crépu, façon « nappy », qui correspond à la conjonction de « natural » et « happy ». Cette application mobile s’apprête à connecter les femmes qui veulent se faire coiffer... et celles qui savent le faire. « Nappyme, ce sont des prestations d'un salon de beauté avec le confort et l'ambiance conviviale de la maison en un clic », vante la page Facebook de l’appli, « des prestations de qualité à domicile, dans une ambiance conviviale et à moindre coût pour les unes, un moyen de se faire connaître et reconnaître pour les autres ».

Une communauté de 5000 membres

Le fonctionnement est très simple : à la façon d’Uber, un système de notations et commentaires permettra aux membres de s'auto-évaluer après chaque rendez-vous. « Si un membre reçoit plusieurs commentaires négatifs, son compte sera automatiquement supprimé », précise le site. Quelques jours avant le lancement officiel, le site internet revendique près de 5000 membres, dont plus de 2700 coiffeuses.

Bientôt en Europe, aux Etats­-Unis et en Afrique

« Nappyme » est une start-up qui a été fondée par une équipe de jeunes Africains vivant à Paris et diplômés de grandes écoles de commerce et d’ingénieurs françaises. Pour l’instant, l’appli ne fonctionne qu’à Paris. « Un déploiement progressif en Europe, aux Etats-­Unis et en Afrique interviendra par la suite », ambitionne déjà l’équipe de Nappyme. 

Chloé Juhel

Pour plus d’infos :
www.nappyme.com



 

Dernière minute


La chronique du Tocard

  • La chronique du Tocard. Les femmes, les Noirs et les Arabes

    Moi si j'étais une femme blanche en France, je mènerais The combat aux côtés des Noirs et des Arabes. Parce que, même si certaines choses ces dernières années ont évolué pour elle, gr&aci...

    LIRE SUITE Tous les articles de la rubrique Economie»

Edito