Maghreb Jazz Days #4 : quand la musique traditionnelle du Maghreb rencontre le Jazz

Le compositeur franco-marocain Axel Camil Hachadi, au Maghreb Jazz Days #4, 10 février 2017 (20h). Crédit photo : Axel Camil Hachadi

Et un... deux... un, deux, trois, quatre ! Ce week-end aura lieu la quatrième édition du Maghreb Jazz Days organisé par la Fondation de la Maison de Tunisie (du 10 au 12 février). Quand le Jazz se teinte des sonorités nord-africaines, quand les grands noms se mêlent aux talents émergents, ce mélange devient une véritable richesse qui fait swinguer Paris lors de trois soirées exceptionnelles.

Confirmations et promesses

Cette année encore, c'est au cœur de la Cité universitaire de Paris (14e arrondissement), que seront réunis des musiciens talentueux issus du Maghreb. Le groupe Maqâm Roads nous emmène à la découverte du maqâm et fait « dialoguer ses différentes traditions musicales allant du Maghreb à l’extrême Orient dans une dimension peu conventionnelle, souvent éclectique et moderne ».

Tout un programme concocté par le violoniste tunisien Zied Zouari, accompagné du batteur/percussionniste arménien Julien Tekeyan et du bassiste/chanteur turc Abdurrahman Tarikci. Egalement présent pour cette édition du Maghreb Jazz Days, l'artiste algérien Sidi Bémol (alias Hocine Boukella ou Elho). Cet artiste à la renommée déjà bien assise, aux textes poétiques comme critiques, oscille entre tradition et modernité, « entre chaâbi, gnawi, blues, rock, berbère et... celte ».

Cette année, la découverte musicale du festival sera le jeune artiste franco-marocain Axel Camil Hachadi. Après le Conservatoire de Paris, ce dernier a étudié dans l'une des plus grandes écoles de musique des Etats-Unis, le Berklee College of Music. Un compositeur à découvrir.

Adhésion du public

C'est donc déjà la quatrième édition du Maghreb Jazz Days, qui s'installe comme une date musicale régulière du début d'année. Le succès grandissant de ce rendez-vous était pourtant loin d'être évident pour Akram Belaïd, chargé de l’activité culturelle à la Fondation de la Maison de Tunisie : « Ce n'est pas évident pour une structure comme la Maison de la Tunisie qui est, à la base, un foyer universitaire. Nous ne sommes ni un grand festival, ni une salle de concert, mais on essaie de faire les choses bien ». Et elles sont plutôt bien faites, si l'on considère l'adhésion, et surtout l'affluence, de plus en plus grande du public.

Le Maghreb Jazz Days tient bien toutes ses promesses : Faire découvrir, ou redécouvrir, de véritables talents et faire bouger les spectateurs sur des musiques mélangées, variées, surprenantes à plus d'un titre.

CH. Célinain

Maghreb Jazz  Days #4, Cité Universitaire de Paris (14e)

Programme :

10 février (20h) : Axel Camil Hachadi Quartet ( Maroc / France )

11 février ( 20h) : Maqâm Roads Feat Imed Alibi ( Tunisie / Arménie / Turquie )

12 février ( 20h) : Sidi Bémol Trio  ( Algérie / France)

Dernière minute


La chronique du Tocard

  • La chronique du Tocard. I love you

    La première fois qu'une nana m'a dit je t'aime, c'était comme un tonnerre d'applaudissements, comme si je recevais l'oscar du meilleur acteur tellement j'étais honoré et submergé de bonheur...

    LIRE SUITE Tous les articles de la rubrique Economie»


Edito