La chronique du Tocard. Sans son Gnoule

La vie avait pris un mauvais chemin pour elle du jour au lendemain, sans même donner l’alarme et la solitude qu’elle ressentait à l’intérieur de toute son âme la poussait à laisser la télévision allumée chaque soir en guise de compagnon. La petite lucarne l’aidait également à trouver le sommeil qui se cachait souvent pour mourir à cause des journées où l'angoisse était v...
LIRE SUITE

La chronique du Tocard. L'amour à travers le Mur - Suite et fin

  Les sentiments étaient réciproques, leur amour d’une sincérité homérique, aussi fort que la mort, d’une pureté égale à un diamant, et pourtant, la vie qui était seule maitre à bord, avait décidé de les séparer.   ...
LIRE SUITE

La chronique du Tocard. Baumettes et des lettres

  Le jeune détenu qui séjournait tant bien que mal, en mandat de dépôt à la maison d’arrêt des Baumettes, m’avait demandé les raisons pour lesquelles je m’étais mis à écrire et c’était une question essentielle qu’on m’avait jamais vraiment posée. J’étais venu dans cette prison de Marseille, une des plus anciennes du territoire français construite d...
LIRE SUITE

La chronique du Tocard. La maison de mon daron

  Le village où étaient nés mes parents était situé tout en hauteur, en direction des nuages, presque au bout du monde. Je conduisais à la cool, les fenêtres ouvertes, humant l’air pur de la montagne, ma mère assise à ma droite, et on montait avec délicatesse, pas pressés pour un dinar, emmenés par du Slimane Azem de nostalgie, cette belle musique de Kabylie, qui m’avait tant bercée ...
LIRE SUITE

La chronique du Tocard. Quand le temps des cerises kabyles n'est plus …

  J’avais dû insister comme un malade imaginaire pour que ma mère accepte de grignoter dans ce petit restaurant qui se trouvait à proximité de son domicile familial où elle n’avait, bien entendu, jamais mis les sandales de sa vie. Elle ne comprenait pas qu’on puisse déjeuner dehors quand la gazinière marchait tellement bien à l’intérieur. Pourtant, on venait d’arriver en Kabylie 06300 et la fa...
LIRE SUITE

La chronique du Tocard. Roland Garros, Stan Smith et les oubliés du CSM Ile-Saint-Denis

  La serbe Ivanovic jouait son match et elle était trop canon pour que je me concentre uniquement sur son coup de raquette. Le court central de Roland Garros était plein à craquer malgré la chaleur étouffante et le prix élevé des places. Pour ma part, ça m’avait couté que dalle : des amis m’avaient offert le billet d’entrée.    Dès mon arrivée Porte d’Auteuil,...
LIRE SUITE

La chronique du Tocard. Les ex sont des mariées comme les autres

  J'avais appris l'heureuse nouvelle de sa part, elle me l'avait dit avec une hésitation qu'on pouvait comprendre, vu notre histoire commune qui n'avait pas été de tout repos, un tsunami amoureux ; mais elle ne savait pas encore que pour moi, c'était un immense bonheur que de la savoir heureuse. Elle avait tâté le terrain, message par message, se demandant comment je prendrais la chose. Mon ex se mariait.  ...
LIRE SUITE

Dernière minute


La chronique du Tocard

  • La chronique du Tocard. I love you

    La première fois qu'une nana m'a dit je t'aime, c'était comme un tonnerre d'applaudissements, comme si je recevais l'oscar du meilleur acteur tellement j'étais honoré et submergé de bonheur...

    LIRE SUITE Tous les articles de la rubrique Economie»


Edito